• Paiement 3x sans frais
  • Livraison 24/48h
  • Satisfait ou remboursé
  • Conseil & SAV : 04 74 04 03 09
Magasin Venir au magasin
Les Jardins Aquatiques
Mon panier 0 article Mon panier Vide

Terrasser un bassin

Contrairement à ce que l’on entend ou lit régulièrement, il n’y a pas de taille minimum ou maximum pour un bassin.

Il est, par contre, évident que plus un bassin sera petit, plus l’équilibre biologique sera fragile et plus son aménagement sera délicat.

Une des règles d’or est de concevoir un plan d’eau bien intégré dans le décor existant ou à créer. Un bassin trop petit pourra paraître « riquiqui » dans un grand espace.
Il faut aussi savoir que les clients réalisant un petit jardin aquatique (< à 5 m³) le regrettent souvent très vite. L’excavation réalisée, avant la mise en eau, le bassin paraît toujours beaucoup plus grand qu’une fois rempli et planté.

Même si au départ on ne veut pas mettre de poisson (à tord contre les moustiques) dans bien des cas les clients saturent par la suite leur bassin, ce qui a pour conséquence de provoquer des déséquilibres de qualité d’eau.

Pour dessiner au sol l’emplacement de votre futur projet nous vous conseillons d’utiliser un tuyau d’arrosage ou une corde. Vous pourrez les déplacer à souhait jusqu’à obtenir la forme qui vous plaît. Utilisez alors une bombe, de la chaux ou de la sciure pour la tracer définitivement.

Il n’y a pas de formes obligatoires ou, à l’inverse, interdites. Tout dépend de l’envie du client et de l’harmonisation du bassin dans son environnement. Il faut éviter les formes trop tarabiscotées qui compliquent la réalisation et en plus créent des zones d’eau morte.

Un bassin d’ornement n’est pas une citerne destinée à recueillir les eaux pluviales. Il ne faut donc pas l’alimenter directement par les eaux de toiture car il existe des risques de pollution, intoxication, déséquilibre du milieu, chute de température…

Création des Paliers

Le terrassement comportera 4 paliers (largeur minimum 30/40 pour mettre les paniers de plantes) dont les profondeurs sont les suivantes (toujours en fonction du futur niveau d’eau) :
  • 1er palier : 10 à 20 cm, en fonction du type de finition désirée (pierres, galets…). Il servira en effet, à poser le matériau qui maintiendra la bâche et terminera les berges du bassin
  • 2ème palier : 30 à 35 cm, il servira à poser les paniers des plantes demandant une immersion de 10 à 15 cm
  • 3ème palier : 55 à 60 cm, il servira à poser les paniers des plantes demandant une immersion de 30 à 35 cm
  • 4ème palier : 80 à 120 cm, « la fosse » où on posera les paniers à nénuphars et qui servira aussi de refuge aux poissons en cas d’hivers rigoureux
Certains paliers pourront être « court-circuités » à différents endroits. Leur présence et, de là, leur répartition demandera donc réflexion, car elles seront choisies en fonction :
  • de l’effet esthétique recherché
  • du type de plantes souhaitées à un endroit précis
  • de la superficie disponible
  • du lieu de nourrissage des poissons
De plus, si le bassin est destiné à accueillir des poissons (notamment des carpes Koïs), il est vivement recommandé de prévoir une fosse d’environ 80 cm à 1,20 m de profondeur, indispensable à une bonne hibernation des poissons. Ces derniers se réfugient au fond, là où la température demeure clémente durant la période hivernale. Cette profondeur aura aussi l’avantage de maintenir au mieux l’équilibre général du plan d’eau à la belle saison.