• Paiement 3x sans frais
  • Livraison 24/48h
  • Satisfait ou remboursé
  • Conseil & SAV : 04 74 04 03 09
Magasin Venir au magasin
Les Jardins Aquatiques
Mon panier 0 article Mon panier Vide

Filtrer un bassin

La filtration doit fonctionner 24 h / 24, en cas d’arrêt prolongé c’est la mort assuré des bactéries à l’intérieur du filtre. Lors de la remise en marche de la pompe il existe un risque de pollution de l’eau du bassin.

La période de filtration s’étend du mois de mars à la fin octobre, en fonction bien sûr des conditions climatiques. Il faut de toute façon arrêter la filtration lors des premières fortes gelées afin d’éviter une harmonisation des températures vers le 0°C.En effet il fait toujours plus "chaud" au fond du bassin qu'à sa surface. L'utilisation permanente du filtre ramène de l'eau à 4 degrès vers le zéro...Cela peut nuire à vos poissons qui dorment tranquillement au fond.

Lors du démarrage du filtre (première mise en route ou au printemps), il est vivement conseillé d’ensemencer en bactéries le filtre au moyen de bactéries type BIOMASS et l'activateur de bactéries DOPIBAC. Cela permet une explosion bactérienne immédiate, rendant la filtration efficace très rapidement. De plus cette action diminue, dans le temps, le nombre et la fréquence des interventions car les souches de bactéries sélectionnées sont spécifiques à la dégradation des matières organiques.

Le retour de la filtration doit toujours se faire hors de l’eau afin de permettre une oxygénation et un brassage de l’eau maximum. Lors de l’entretien, cela empêche le retour de l’eau dans le filtre. On peut aussi, de cette façon, vérifier si le débit de la pompe est correct.

La lampe UV

Même avec un excellent filtre, on ne peut jamais garantir une eau claire. Lors d’un accroissement rapide de la chaleur de l’eau, d’un temps orageux ou d’un fort ensoleillement, on assiste à une prolifération rapide des algues unicellulaires microscopiques du bassin, c’est le « bloom algual », l’eau devient verte et s’opacifie en quelques jours. Un seul appareil permet de remédier à cette gêne : la lampe U.V.

Installation de la filtration

Nous vous conseillons de toujours surdimensionner la capacité de filtration.

Pour les raccords sur les embouts cannelés nous vous conseillons de les entourer de Téflon avant d’emboîter le tuyau. En cas de branchement sur un T de dérivation bien mettre une vanne sur chaque sortie afin de pouvoir régler le débit de façon précise dans chaque tuyau.

Nous ne vous conseillons pas d’avoir une circulation d’eau ouverte.
Le fonctionnement en circuit fermé évite bien des inconvénients. En cas de captage d’eau il faut être sûr de la qualité de l’eau (nitrates ou pollutions) et de son approvisionnement constant, surtout l’été lorsque l’évaporation est importante (jusqu’à un centimètre par jour). Une eau courante empêche la réalisation d’un équilibre biologique dans le bassin, l’équilibre est alors sujet à des variations en fonction de la qualité et de la quantité d’eau entrant.

L’hiver en circuit ouvert, un faible courant d’eau peut entraîner un refroidissement des couches d’eau inférieures dans lesquelles les poissons hivernent (on gagne en moyenne un degré de température tous les 20 cm de profondeur). Dans le cas d’un apport d’eau important par rapport au volume du bassin, cela peut empêcher la formation de glace et maintenir l’eau à une température plus chaude.

A l’inverse, l’été, un apport d’eau important empêche le réchauffement de l’eau favorable à la croissance et la floraison des plantes aquatiques.

Il ne faut pas non plus récupérer les eaux de toitures. Celles-ci peuvent être chargées de poussières, de particules métalliques (zinc, cuivre…) et elles peuvent occasionner des dégâts en cas d’orage violent (changement trop rapide de la qualité et de la température de l’eau, débordements massifs…).